Pourquoi l’hypnose sur mon chemin ?

Pour moi, l’hypnose est une technique à part dans le champ des thérapies. Pratiquant la méditation depuis plus de 30 ans, je cherchais des ponts cohérents avec ma culture méditative vers la psychologie, que je trouvais passionnante.

L’expression et l’analyse de notre vécu sont incontournables et bénéfiques. Néanmoins, réveiller des mémoires et des situations négatives présente certaines limites. Ma compréhension de nombreuses années de pratique méditative est que toutes les émotions douloureuses réactivées ont tendance à se renforcer. Je sais aujourd’hui qu’il est possible d’éviter cet écueil.

Complémentaire à d’autres approches, l’hypnose utilise une autre voie pour accéder à nos parties blessées et les soulager. Le bonus est qu’elle active des ressources inexploitées de notre cerveau pour enclencher un processus de transformation. Pour traiter ce qui pose problème, on utilise un état de conscience modifié qui va induire des ondes alpha et thêta* comme en relaxation et en méditation.

Dans cet état, les émotions négatives sont bien recontactées, mais ont moins d’impact, car elles sont traitées avec plus de distance et de hauteur à partir d’autres fréquences vibratoires. Ainsi, le cerveau se remodèle, trouve de nouvelles connexions, expérimente d’autres chemins.
Par exemple, les recherches en neurosciences démontrent que la naissance d’une idée géniale est visible au niveau de notre cerveau droit, zone de créativité, juste après un pic d’ondes alpha.

*Onde alpha / thêta : Lorsque le cerveau est en veille active lors des activités courantes, il émet des ondes à fréquences rapides, dites bêta (14 à 25 Hz). En relaxation légère, lors de l’éveil calme ou en état de pré-sommeil, les ondes oscillent entre 8 à 14 Hz. Elles sont appelées alpha. Les ondes thêta (4 à 8 Hz) correspondent à la relaxation profonde, à la méditation et à l’hypnose. Enfin, en sommeil profond les ondes sont majoritairement de type delta de 0,5 à 4 Hz.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib